Durant le mois d’octobre, les jours raccourcissent, le froid s’installe et les couleurs orangées dominent au Québec. On peut dire que l’automne s’installe rapidement et la température très variable nous rappelle qu’il est temps de profiter des derniers moments confortables à l’extérieur. L’engouement se fait sentir chez tout le monde et on voit les gens en randonnée, à la chasse ou encore en train d’effectuer des réparations extérieures.

Pour nous, l’automne c’est le meilleur moment pour aller camper car nous avons accès à la fin des récoltes de légumes et l’absence d'insectes rehausse la qualité de la vie sur le campement. À force de cuisiner à ce temps de l’année, on a découvert plusieurs avantages et inconvénients que nous avons décidé de vous partager :

Type de cuisine

Une des premières choses que nous avons constaté est à quel point le type de cuisine doit suivre les saisons. Par temps froid, mieux vaut préconiser des plats de type mijotés, cela permet de manger un repas chaud du début à la fin et de réduire les manipulations. D’autant plus qu’à la tombée du jour, un repas chaud vous aidera à garder votre chaleur corporelle donc de veiller au feu plus longtemps. 

Le gel et les aliments

Vers la fin de l’automne, il n’est pas rare que la température nocturne descende sous zéro. Pour certains aliments, c’est fatal. Les courgettes, les poivrons, les herbes fraîches et la laitue sont des exemples d’aliments qui ne résistent vraiment pas bien au gel. Un truc est d’utiliser la glacière pour protéger les aliments sensibles au froid. 

Utiliser le froid à son avantage

Dans un autre ordre d’idée, le froid de l’automne peut s’avérer un bon allié. Par exemple, si vous apportez de la viande pour le lendemain matin, vous n’aurez pas de problème de conservation comme en plein été. C’est aussi valable pour conserver le restant du repas du soir que vous n’avez qu’à réchauffer au petit matin si vous voulez éviter de recommencer la grande cuisine.

En outre, le froid peut être perçu comme un avantage ou un inconvénient tout autant que la chaleur accablante de l’été. Si vous avez toujours été hésitants au camping automnal, nous vous encourageons à relever le défi car selon nous c’est la meilleure période de l’année pour camper. Il n’y a pas de moustique, les risques de feu sont moindres et le froid vous invite à vous activer pour vous réchauffer. 

Pour vous inspirer, voici une recette que nous avons faite à maintes reprises pour son goût, sa convivialité et sa flexibilité dans le choix des ingrédients : 

BOEUF BOURGUIGNON AUTOMNAL
  • Palette de bœuf ou autre morceau pour mijoter
    (vous pouvez opter pour de la viande de chasse sans problème)
  • 2 os à moelle 
  • Saucisses (optionnel)
  • Carottes 
  • Panais
  • Aubergine
  • Oignons jaune 
  • Échalote française
  • Oignons perlés
  • Ail
  • Tomates
  • Pommes de terre grelots
  • Bouquet garni
  • 1 bouteille de vin rouge
  • 1 cruchon de bouillon de bœuf
  • 1 canne de pâte tomate
  • 1 tasse de farine
  • Huile d’olive


Gremolata : 

  • Bouquet de persil
  • Zeste d’orange ou citron
  • Ail
 
  1. Couper la viande en gros cubes et la fariner généreusement.
  2. Dans une grosse casserole allant sur le feu, saisir la viande avec un fond d’huile d’olive bien chaude pour qu’elle soit colorée sur tous les côtés puis transvider la viande dans un bol.
  3. Couper grossièrement les légumes à l’exception des petits oignons et pommes de terre grelot qu’on veut garder entiers puis émincer l’ail.
  4. Dans la grosse casserole, mettre un fond d’huile d’olive et cuire tous les légumes sauf la tomate.
  5. Après quelques minutes, ajouter la pâte de tomates et cuire jusqu’à ce que le tout prenne un peu au fond et qu’il y ait une petite croûte.
  6. Déglacer au vin rouge et gratter le fond de la casserole.
  7. Ajouter le bouillon de bœuf, la viande, les os à moelle, la saucisse, la tomates et le bouquet garnis.
  8. Ajouter au moins une tasse d’eau.
  9. Saler et poivrer puis laisser mijoter pendant au moins 2h.
  10. Lorsque les légumes sont bien cuits et que la viande est tendre, retirer du feu et laisser reposer.
  11. Dans un bol, préparer la gremolata en mélangeant le persil haché, le zeste de citron et l'ail haché finement.
  12. Vous pouvez servir ce mijoté dans un bol ou encore dans une miche de pain. Il ne reste qu’à mettre une généreuse cuillère de gremolata sur le dessus pour apporter une acidité au plat. 

Vincent Bilodeau, Pier-Yves Girard et Renato Vasquez-Boivin, cuisiniers en forêt

À propos des auteurs

Leur amitié est née d'une passion commune pour la nourriture et la nature. Découvrez leur profil sur notre page ambassadeur!

Boeuf bourguignon automnal

Voici une recette automnale proposée par le Bohemian Club.

Lire la suite
Comment protéger nos océans pour en profiter au max!

8 conseils pour les amoureux de la nature écoresponsables par Sarah Gauthier

Lire la suite
La rivière Péribonka

Notre ambassadeur Michel nous propose la descente d'un joyau de rivière, la Péribonka.

Lire la suite
Les 5 moments les plus intenses de notre traversée de l’Atlantique en voilier

Monter à bord du Bleuet et revivez leur traversée de l'Atlantique

Lire la suite
Le cyclotourisme…d’aventure

Notre ambassadeur Michel nous parle d'une nouvelle façon de faire du cyclotourisme

Lire la suite

0 Résultats de la recherche pour ''

  • Produits
  • Articles
Mmm...
Aucun résultat

Fermer