Depuis son accident de travail qui l’a rendu paraplégique, Nicolas Côté est d’un positivisme déconcertant lorsqu’on discute avec lui. Sportif de nature, il ne lui a fallu que quelques sourires pour gratter plus de 34 km de patinoire sur le lac Kénogami et ainsi semer le bonheur pour des centaines de gens de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Alors que beaucoup d’entre nous subissent la noirceur de l’hiver et les effets du confinement, Nicolas Côté, quant à lui, n’est pas du genre à rester assis sur son fauteuil roulant. Alors que la neige n’est pas au rendez-vous dans les centres de ski et que beaucoup désespèrent voir arriver la neige, Nicolas a commencé à relier les patinoires de ses voisins et amis ensemble avec sa gratte et son VTT. À force de déneiger et de créer des accès aux patinoires de son lac, il a fait plaisir à bien d’autres personnes en agrandissant son parcours, si bien que quelques semaines plus tard, ce sont plus de 34 km de sentier de patinage qui ont vu le jour.

Une dose de positivisme en temps de pandémie

« Tout ce que je veux, c’est de rendre les gens heureux. Ma gratitude c’est de voir les gens profiter du plein air. Avec la situation actuelle, juste le fait de voir des sourires sur le visage des gens, ça me fait vraiment plaisir. Ça me motive à gratter plus de 6 heures par jour! », raconte l’auteur de la patinoire qui fait jaser tout le monde au Québec.

Nicolas entretient la patinoire lui-même avec son propre équipement. Chaque fois qu'il sort, beau temps, mauvais temps, il pousse sa chaise roulante vers son VTT duquel il gratte pendant des heures les sentiers de patinage. « C’est fou comment les gens sont heureux. C’est ça ma motivation, faire sourire les gens! », dit-il avec les yeux brillants.

Résilience et adaptation

Hockeyeur depuis son enfance, Nicolas s’est adapté à son nouveau handicap, si bien qu’il a réussi à faire partie de l’équipe canadienne de hockey luge! Aujourd’hui entraîneur au programme de hockey scolaire des Lynx du Pavillon Wilbrod Dufour d’Alma, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Nicolas partage sa passion pour le sport et le plein air avec les jeunes. « J’essaie à chaque fois que je peux de les encourager à bouger et faire ressortir le positif du négatif qu’ils peuvent vivre. À chaque conférence, mon but est de montrer aux gens qu’il y a un côté positif à tirer de chaque embûche qu’ils vivent », explique l’entraîneur et conférencier.

Une histoire inspirante

Nous avons tous été impressionnés par le caractère de Nicolas qui a su, malgré l’adversité qu’il a vécue, semer le bonheur à grande échelle. Chez Chlorophylle, s’inspirer de la nature et des gens qui nous entourent fait partie de nos valeurs. C’est pourquoi nous avons pris l’initiative d’encourager Nicolas dans son projet.

Vous avez vous aussi semé le bonheur autour de vous? Écrivez-nous, il nous fera plaisir de vous lire et de partager vos bonnes actions. Parce que tout le monde a bien besoin d’être inspiré positivement en ces temps extraordinaires.

Boeuf bourguignon automnal

Voici une recette automnale proposée par le Bohemian Club.

Lire la suite
Comment protéger nos océans pour en profiter au max!

8 conseils pour les amoureux de la nature écoresponsables par Sarah Gauthier

Lire la suite
La rivière Péribonka

Notre ambassadeur Michel nous propose la descente d'un joyau de rivière, la Péribonka.

Lire la suite
Les 5 moments les plus intenses de notre traversée de l’Atlantique en voilier

Monter à bord du Bleuet et revivez leur traversée de l'Atlantique

Lire la suite
Le cyclotourisme…d’aventure

Notre ambassadeur Michel nous parle d'une nouvelle façon de faire du cyclotourisme

Lire la suite

0 Résultats de la recherche pour ''

  • Produits
  • Articles
Mmm...
Aucun résultat

Fermer